C O S T O S O Forum

Unfortunately no one can be told what FluxBB is - you have to see it for yourself.

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 2009-12-04 10:22:33

jacinto
Administrator
Inscription : 2022-01-20
Messages : 11
Site Web

pourquoi les concepts seraient a la philo ...

pourquoi "les concepts" seraient a la philo et "les affects et les percepts" seraient a l'art ?

Hors ligne

#2 2009-12-04 15:29:22

jacinto
Administrator
Inscription : 2022-01-20
Messages : 11
Site Web

Re : pourquoi les concepts seraient a la philo ...

Affect en philosophie :
En grec pathos, désigne ici les perceptions et les sentiments, seules réalités crédibles selon
le scepticisme : Le sceptique donne son assentiment aux affects qui s'imposent à lui à travers
une impression ; par exemple, il ne dira pas, alors qu'il a chaud ou qu'il a froid, « il me semble
que je n'ai pas chaud ou que je n'ai pas froid » (Sextus Empiricus, Esquisses pyrrhoniennes - I, 13).

En latin, affectus désigne traditionnellement un état de l'âme, un sentiment. Selon Spinoza,
(Éthique III, définition III), il s'agit plus précisément d'une modification ou un changement
se produisant dans le corps en même temps que dans le mental (mens), modification par
laquelle ma puissance d'agir est augmentée ou diminuée. Ainsi une modification ou affection
(affectio) me laissant indifférent n'est donc pas un affect au sens de affectus.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Affect

--------------------
Percept en philosophie :
Percept est le nom philosophique que donnent des auteurs tels que Henri Bergson
ou Gilles Deleuze à des perceptions et des sensations qui survivent à ceux qui les
éprouvent, tout comme le concept est une idée qui survit à son auteur.
« Le métier du philosophe c’est de faire des concepts,
le métier de l’artiste c'est de faire des percepts. »(Deleuze, l’Abécédaire).

Citations :
À titre d'exemple, vous voyez un entonnoir en coupe avec un rond au centre :
il s'agit d'un percept. Mais très vite, voire instantanément, vous l'interprétez en un concept :
j'observe une coupe de champagne avec ses bulles, ou
bien il s'agit d'un maillot de bain avec le nombril au centre.

Philip K. Dick : « La réalité, c'est ce qui ne disparait pas quand on arrête d'y croire. »
http://fr.wikipedia.org/wiki/Percept
------------------
Concept en philosophie :
On appelle le plus souvent un « concept » une idée ou représentation de l'esprit qui abrège
et résume une multiplicité d'objets empiriques ou mentaux par abstraction et généralisation
de traits communs identifiables. Le concept est ainsi, selon Kant, ce qui unifie le divers de
la sensation. Le processus est similaire à ce qu'on nomme en informatique une compression
(éventuellement avec pertes).

Il est dénoté dans le langage par un terme qui le désigne : le concept est nommé signifié,
le terme le désignant est nommé signifiant.
Il existe plusieurs conceptions relatives au statut d'existence du concept. Ce statut est
central pour toute philosophie, non seulement dans le domaine de la connaissance
(comment se forment les concepts ? le concept indique-t-il une essence ? etc.), mais
également dans le domaine de la morale (peut-on prouver des lois de la morale d'après
des concepts ? quelle est l'origine du concept de bien ? etc.). Selon Gilles Deleuze,
la philosophie se définit comme la création de concepts, et non comme la contemplation
passive des choses ou la simple réflexion.
Voici les statuts conceptuels fondamentaux :
idéalisme ou réalisme de l'intelligible ;
réalisme proprement dit ;
nominalisme ;
empirisme ;
concepts comme catégories de l'entendement : voir Kant.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Concept

Hors ligne

#3 2009-12-04 16:06:37

jacinto
Administrator
Inscription : 2022-01-20
Messages : 11
Site Web

Re : pourquoi les concepts seraient a la philo ...

----------------
« Le métier du philosophe c’est de faire des concepts,
le métier de l’artiste c'est de faire des percepts. »(Deleuze, l’Abécédaire).
------------------
Selon Gilles Deleuze,
la philosophie se définit comme la création de concepts, et non comme la contemplation
passive des choses ou la simple réflexion.
----------------

http://fr.wikipedia.org/wiki/Concept

Hors ligne

#4 2009-12-04 16:15:25

jacinto
Administrator
Inscription : 2022-01-20
Messages : 11
Site Web

Re : pourquoi les concepts seraient a la philo ...

Concept par extension et  par abus
On désigne comme concept toute idée commerciale plus ou moins novatrice :
la décoration tout comme l'idée commerciale de base, d'un commerce franchisé ;
le design et la fonction d'un objet sont parfois désignés comme un concept.


Gilles Deleuze conteste (avec raison) cette utilisation :

« D’épreuve en épreuve, la philosophie affronterait des rivaux de plus en plus insolents,
de plus en plus calamiteux, que Platon lui-même n’aurait pas imaginés dans ses moments les plus comiques.
Enfin,
le fond de la honte fut atteint quand l’informatique, la publicité, le marketing, le design s’emparèrent
du mot concept lui-même, et dirent c’est notre affaire, c’est nous les créatifs, nous sommes les concepteurs
C’est nous les amis du concept, nous le mettons dans nos ordinateurs »
(Gilles Deleuze, qu’est-ce que la philosophie ?, revue Chimères, n° 8, mai 1990)
---------------
"Un concept car" est un prototype de véhicule automobile conçu et réalisé par un constructeur
pour tester et montrer des idées, sans forcément qu'il y ait une intention de production
en série et de commercialisation par la suite.
-------------
free tag : il faut photographier avec un telephone (portable) le free tag pour ensuite en decoder le sens,

moulin1.jpg
---
moulin2.jpg
---
moulin3.jpg
---
moulin4.jpg

http://www.costoso.net/forum/viewtopic.php?pid=413#p413

http://fr.wikipedia.org/wiki/Concept

Hors ligne

#5 2009-12-04 16:19:55

jacinto
Administrator
Inscription : 2022-01-20
Messages : 11
Site Web

Re : pourquoi les concepts seraient a la philo ...

« de pareils instants, d'un seul mot prononcé en temps opportun dépend parfois toute
une vie, mais les gens ne savent rien et ils s'écrasent les uns les autres – parfois au nom des idéaux –
dans le marais de la réalité distordue, déformée par un filet de faux concepts jeté sur elle.
La réalité laisse échapper sa quintessence sous l'influence des concepts. Mais c'est de la qualité de
ceux-ci que dépend le fait qu'elle sera un poison ou la plus nutritive des vitamines. »
(Stanislaw Ignacy Witkiewicz, L'Inassouvissement, Paris, L'Âge d'Homme, 1970, p. 69)

« Former des concepts, c'est une manière de vivre et non de tuer la vie ; c'est une façon de vivre
dans une relative mobilité et non pas une tentative pour immobiliser la vie ; c'est manifester, parmi
ces milliards de vivants qui informent leur milieu et s'informent à partir de lui, une innovation qu'on
jugera comme on voudra, infime ou considérable : un type bien particulier d'information. [...] au niveau
le plus fondamental de la vie, les jeux du code et du décodage laissent place à un aléa qui, avant
d'être maladie, déficit ou monstruosité, est quelque chose comme une perturbation dans le système
informatif, quelque chose comme une « méprise ». À la limite, la vie – de là son caractère radical –
c'est ce qui est capable d'erreur. [...] Et si on admet que le concept, c'est la réponse que la vie
elle-même a donné à cet aléa, il faut convenir que l'erreur est la racine de ce qui fait la pensée humaine
et son histoire. L'opposition du vrai et du faux, les valeurs qu'on prête à l'un et à l'autre, les effets de
pouvoir que les différentes sociétés et les différentes institutions lient à ce partage, tout cela n'est peut-être
que la réponse la plus tardive à cette possibilité d'erreur intrinsèque à la vie. »
(Michel Foucault, « La vie : l'expérience et la science », Dits et écrits, t. 4, Paris, Gallimard, 1994, p. 774-775)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Concept

Hors ligne

#6 2009-12-04 16:32:35

jacinto
Administrator
Inscription : 2022-01-20
Messages : 11
Site Web

Re : pourquoi les concepts seraient a la philo ...

Art conceptuel, art et concept :

...les artistes conceptuels prennent alors une distance à l'égard de l'objet dans l'œuvre d'art; cela aboutit à une activité artistique
où l'utilisation du langage et de ses dérivés : (graphiques mathématiques, mesures de distances, répertoriage d'années...)
finit par être la condition nécessaire et souvent suffisante, à l'existence d'une œuvre.
Cependant lorsque ces artistes utilisent le langage pour sa capacité à servir au mieux une démonstration,
cela ne veut pas dire pour autant qu'on puisse les assimiler à des critiques ou à des écrivains car,
bien que le discours sur l'art se substitue à l'objet, le propos ne réside pas uniquement dans l'idée de l'art,
mais dans la mise en pratique de cette idée.
----------
Joseph Kosuth
« Tout art (après Duchamp) est (par nature) conceptuel car l'art n'existe que conceptuellement. »
« Ce que l'art a de commun avec la logique et les mathématiques, c'est qu'il est une tautologie ;
c'est-à-dire que l'« idée d'art » (ou l'« œuvre d'art ») et l'art sont la même chose et peuvent être
évalués comme art sans qu'il soit nécessaire de sortir du contexte de l'art à titre de vérification. »
« La seule exigence de l'art s'adresse à l'art. L'art est la définition de l'art. »
-----------
Robert Barry
« Je tente de peindre ce que je ne connais pas. Il me paraît ennuyeux de peindre ce
qui annonce ce que je sais déjà... J'essaie de me pencher sur des choses auxquelles
les autres n'ont peut-être pas encore réfléchi : le vide, peindre un tableau qui n'en est pas un. »
----------

http://fr.wikipedia.org/wiki/Art_conceptuel

Hors ligne

#7 2009-12-04 22:55:13

anne
Administrator
Inscription : 2006-12-19
Messages : 210

Re : pourquoi les concepts seraient a la philo ...

c'est le dernier chapitre du livre "qu'est-ce que la philosophie" de Deleuze.
J'en suis qu'aux premières pages.
On n'est pas des philosophes, on a intérèt à faire notre art d'une part et d'autre part régulièrement un peu
de philosophie pour se dérouiller les neurones.
Sans se prendre la tête, au bout d'un moment il y aura interférence non intentionnelle entre
les deux domaines.
A mon avis c'est comme cela que cela fonctionnera le mieux.

Si tu veux je te mettrai en lien une fiche de lecture sur la défénition du concept par Deleuze (premières
pages du livre).

Sinon j'ai trouvé un article qui situe Deleuze par rapport aux structuralistes.
"Le structuralisme, une destitution du sujet ?" de Etienne Balibar
"Le structuralisme, une destitution du sujet ?"

Hors ligne

#8 2009-12-05 10:38:31

jacinto
Administrator
Inscription : 2022-01-20
Messages : 11
Site Web

Re : pourquoi les concepts seraient a la philo ...

je n arrive plus a voir les idees claire, ou du moins mes idées ne sont plus dans un
etat d ordonnancement suffisant pour poursuivre un fil de discution que j ai ouvert
pourtant... j aurai envie de fuir la philosophie au plus vite et au plus loin, et je rejoins
dans le meme temps Deuleuze :
la philosophie n'est pas une discussion de comptoir
smile
-----------------
Deleuze, dans l’article que j’ai cité, anticipant déjà cette question,
écrivait dans son style personnel que le « héros structuraliste », « ni Dieu ni homme,
ni personnel ni universel (…) sans identité, fait d’individuations non-personnelles et de
singularités pré-individuelles (…) assure l’éclatement d’une structure affectée d’excès ou
de défauts (…) oppose son propre événement idéal aux événements idéaux … »
Coupée de son contexte immédiat, cette phrase me paraît à la fois suffisamment
parlante et suffisamment obscure pour indiquer, en d’autres termes, le sens de la
question que je viens de poser.


source : la fin du texte dont tu a mis le lien.

le plus marrant c 'est qu' il trouve normal que se soit sortie du contexte ?
comme un glissement du discours vers le chaos.

et pour moi il ne manque pas de toupet.
car il faut bien le dire , cet erudit de l universite 
se permet d'ecrire des trucs des plus bizarres, soit parce qu'il n'est jamais lu
soit parcequ'il il est dans une position de puissance (affect).
---------------

Hors ligne

#9 2009-12-05 10:57:21

anne
Administrator
Inscription : 2006-12-19
Messages : 210

Re : pourquoi les concepts seraient a la philo ...

Deleuze n'aimait pas les colloques.
Ce qui est intéressant dans l'article , c'est qu'il y a la référence du texte "à quoi reconnait-on le structuralisme ?" de Deleuze en note1. Je le cherchais depuis un moment, la première édition est épuisée.
Pour cette indication, ce professeur me semble un intellectuel honnète.

aujourd’hui réédité dans Gilles Deleuze, L’île déserte et autres textes. Textes et entretiens 1953-1974, édition préparée par David Lapoujade, Les Editions de Minuit 2002, pages 238-269

Hors ligne

#10 2009-12-05 11:03:40

jacinto
Administrator
Inscription : 2022-01-20
Messages : 11
Site Web

Re : pourquoi les concepts seraient a la philo ...

Hors ligne

#11 2009-12-06 16:45:12

anne
Administrator
Inscription : 2006-12-19
Messages : 210

Re : pourquoi les concepts seraient a la philo ...

ma fiche de lecture sur le premier chapitre du livre " qu'est-ce que la philosophie " de Deleuze.

Deleuze: qu'est-ce qu'un concept ?

Un concept exige un carrefour de problèmes où il s'allie à d'autres concepts existants.

1/ chaque concept renvoie à d'autres concepts, non seulement dans son histoire,
mais dans son devenir ou ses connexions présentes. (un grand philosophe va créer
ses concepts. Kant n'aurait pas pu exister en créant ses propres concepts, en partant
directement de Platon, s'il n'y avait pas eu le passage par les concepts de Descarte).

2/ chaque concept a des composantes qui peuvent etre à leur tour prises comme concept.
Le propre du concept est de rendre les composantes inséparables en lui.

exemple d'un signifiant très courrant :

panneau sur la porte des toilettes d'un lieu public
130x130_homme%20femme.jpg

Le concept "identité sexuelle" a des composantes : éducation, physiologie, situation,
psychologie...
Entre les composantes inséparables, intriquées les unes dans les autres, il y a des zones de recouvrement, des ponts qui sont les joints du concept.

3/ chaque concept sera considéré comme point de coïncidence, de condensation ou d'accumulation de ses propres composantes.

Le point conceptuel ne cesse de parcourir ses composantes, de monter et descendre
en elles, de façon intensive.
Il n'y a ni constante, ni variable, pas de numérique scientifique.

Si par exemple, je m'inscris sur un chat. La première question numérique est :
homme ou femme ?
Ensuite toutes mes communications vont dépendre de façon intensive et subtile
du concept d'identité sexuelle que j'aurai choisi.

4/ Le concept est un incorporel, bien qu'il s'incarne ou s'effectue dans le corps.
Le concept dit l'évènement, non l'essence ou la chose.
C'est un acte de pensée en ce sens, la pensée opérant à vitesse infinie.

Sur mon chat, en fonction de ce que j'imagine de l'autre, de ce que je suis ou
j'imagine, la pensée opère et j'écris.
Le corps c'est ma tête, mes mains, le clavier, l'avatar.

5/ Enfin le concept n'est pas discursif. La philosophie n'est pas une logique qui enchaîne les propositions.

"on nous enferme sans cesse dans des alternatives entre propositions, sans voir que le concept est déjà passé dans le tiers exclu"

Il n'y a aucune raison pour que les concepts se suivent. Ils se situent au plan d'immanence.

6/p 29 : arrive la question du forum
" La philosophie tire des concepts (qui ne se confondent pas avec des idées générales ou abstraites), tandis que la science tire des prospects (propositions qui ne se confondent pas avec des jugements), et l'art tire des percepts et affects (qui ne se confondent pas davantage avec des perception ou sentiments) "

Le dernier chapitre du livre que je n'ai pas encore lu s'intitule " Percept, affect et concept ".

Hors ligne

#12 2009-12-09 10:14:27

jacinto
Administrator
Inscription : 2022-01-20
Messages : 11
Site Web

Re : pourquoi les concepts seraient a la philo ...

Donc il faudrait, pour ce faire une "idée définition" d'un concept et aussi du (des) plan (s) d'immanence (s), commencer par

comprendre tout ce qui est défini comme concept par l'art, la science, la religion, car chaque domaine possède une sorte de définition de "concept" tronquée

ou faussée, ce qui permettrait d'élaguer toutes les branches comme par exemple la transcendance englobant les plans d'immanences pour les religions.

tout ceci afin de comprendre ce qu'est réellement un concept philosophique.

(bien que j'en use ici, je comprends aussi que la théorie des ensembles n'est pas suffisante pour l'appréhender ce qu'est le concept en philosophie).

Hors ligne

#13 2009-12-09 12:00:10

anne
Administrator
Inscription : 2006-12-19
Messages : 210

Re : pourquoi les concepts seraient a la philo ...

J'ai l'impression que pour Deleuze, il n'y ait que le concept philosophique qui vale le coup.
Deleuze prend un seul exemple prosaïque de concept dans son premier chapitre.
le concept "oiseau".
Pour lui le concept ne renvoie pas à la notion scientifique d'espèce (que j'associerais plutot à la théorie
des ensembles)
Mais aux couleurs du plumage, au chant (que j'associerais plus au souvenir d'une sensation)

Hors ligne

#14 2009-12-10 13:04:38

jacinto
Administrator
Inscription : 2022-01-20
Messages : 11
Site Web

Re : pourquoi les concepts seraient a la philo ...

bon je met cela , mais ca n'a rien a voir... ( peut etre, ci je cherche dieu comme je cherche la definition d'un concept )

"video de deleuze" le premier philosophe filmé
http://www.youtube.com/watch?v=6FILOSuGIsw

Hors ligne

#15 2009-12-10 13:58:43

anne
Administrator
Inscription : 2006-12-19
Messages : 210

Re : pourquoi les concepts seraient a la philo ...

juste à coté j'ai trouvé cette vidéo.
http://www.youtube.com/watch?v=AkOCwipy … re=related
le son n'est pas toujours bon mais la comparaison Descarte - Spinoza,
c'est intéressant.

Hors ligne

#16 2009-12-10 18:38:59

anne
Administrator
Inscription : 2006-12-19
Messages : 210

Re : pourquoi les concepts seraient a la philo ...

le prof de philo a craqué.
Il a démissionné pour finir routier.
Ne surtout pas se laisser démoraliser.
En tout cas, sa comparaison entre Spinoza et Descarte était intéressante.

Hors ligne

#17 2009-12-11 08:02:00

jacinto
Administrator
Inscription : 2022-01-20
Messages : 11
Site Web

Re : pourquoi les concepts seraient a la philo ...

A propos de stephan
http://www.youtube.com/user/Proteus42222

Je suis autiste. Professeur de philosophie démissionnaire.
J'ai enseigné la musique (violon) pendant 25 ans.
Avant cela, j'ai été gardien de sécurité (garde-du-corps, etc.) pendant 8 ans, et
j'ai terminé ma vie professionnelle comme routier pendant 3 ans.
Je suis maintenant à mon compte, notamment comme intervenant
et conférencier en autisme. J'aime aider les gens dans leurs réflexions personnelles,
mais j'aime aussi l'humour et quelques jeux vidéo.
C'est pourquoi certaines vidéos sont à caractère strictement ludique ou humoristique.
--------
poete_en_marche.jpg
-------
joueur de lyre
Musée du Louvre
Galerie de la Melpomène
Aile Sully - Rez-de-chaussée - Section 15
Poète en marche
http://www.insecula.com/oeuvre/O0010919.html

-------

"joueur de lire, poète en marche ? "
et aussi "Rez-de-chaussée section 15 ?"
( curieux structuralisme )

-------
et puis il y a :

arton1402.gif
moine
http://crdp.ac-dijon.fr/Moine.html

Hors ligne

#18 2010-03-26 10:11:32

anne
Administrator
Inscription : 2006-12-19
Messages : 210

Re : pourquoi les concepts seraient a la philo ...

De mémoire.

Deleuze se préoccupe de la création qui, pour lui, n'est pas une façon de s'occuper mais une façon de vivre.
La création n'a rien à voir avec l'information ou la désinformation qui ne viennent pas déranger grand-chose dans le système.
C'est un acte de résistance.
Deleuze était prof à Vincenne, on y entrait sans avoir à présenter ses diplomes.
Mais dans son exigence, il est sélectif. Il déteste la paresse.

Tout s'organise de façon rigide.
Le créateur mature, et non pas le débutant qui peut encore hésiter dans son orientation,
se place forcément dans l'un des trois domaines :
- la création de concepts philosophiques sur le plan d'immanence.
- la création des fonctions scientifiques (observations, définitions de variables)
- la création de percepts à partir des sensations.

Il y a parfois des mélanges, une interdisciplinarité nécessaire pour l'enrichissement des idées
mais le créateur garde son domaine en prédominance.

Deleuze avait l'air parfois très sympathique mais c'était pas un rigolo.

Selon son domaine (philosophie, science, art) le créateur pense par concepts, par fonctions ou par sensations et il n'y a pas une façon de penser qui est plus intelligente, supérieure ou plus "synthétique" que l'autre.

Hors ligne

#19 2010-03-26 14:05:11

anne
Administrator
Inscription : 2006-12-19
Messages : 210

Re : pourquoi les concepts seraient a la philo ...

Deleuze n'aimait pas Wittgenstein. En toute cohérence, il n'aime pas l'art conceptuel.
Peut-être a-t-il  plus d'affinités avec l'art abstrait ? (mais non je pense qu'il reproche aussi bien à l'art abstrait suprématiste qu'à l'art conceptuel d'avoir une trop grande charge informative qui dépend de l'opinion du spectateur)

page 187 de "Qu'est-ce que la philosophie ?"

"...Les deux tentatives récentes pour rapprocher l'art de la philosophie sont l'art abstrait et l'art conceptuel ; mais elles ne substituent pas le concept à la sensation, elles créent des sensations et non des concepts. L'art abstrait cherche seulement à affiner la sensation, à la dématérialiser, en tendant un plan de composition architectonique où elle deviendrait un pur être spirituel, une matière radieuse pensante et pensée, non plus une sensation de mer ou d'arbre, mais une sensation du concept de mer ou du concept d'arbre. L'art conceptuel cherche une dématérialisation opposée, par généralisation, en instaurant un plan de composition suffisamment neutralisé (le catalogue qui réunit des oeuvres non montrées, le sol recouvert par sa propre carte, les espaces désaffectés sans architecture, le plan "flatbed") pour que tout y prenne une valeur de sensation reproductible à l'infini : les choses, les images ou clichés, les propositions - une chose, sa photographie à la même échelle et dans le même lieu, sa définition tirée du dictionnaire. Il n'est pas sûr pourtant qu'on atteigne ainsi, dans ce dernier cas, la sensation ni le concept, parce que le plan de composition tend à se faire "informatif" et que la sensation dépend de la simple "opinion" d'un spectateur auquel il appartient éventuellement de "matérialiser" ou non, c'est à dire de décider si c'est de l'art ou pas. Tant de peine pour retrouver à l'infini les perceptions et affections ordinaires, et ramener le concept à une doxa du corps social ou de la grande métropole américaine.
  Les trois pensées se croisent, s'entrelacent, mais sans synthèse ni identification. La philosophie fait surgir des évènements avec des concepts, l'art dresse des monuments avec ses sensations, la science construit des états de choses avec ses fonctions..."

Hors ligne

#20 2010-03-26 14:38:51

anne
Administrator
Inscription : 2006-12-19
Messages : 210

Re : pourquoi les concepts seraient a la philo ...

c'est sévère.
Moi, j'aime bien Joseph Kosuth.

Hors ligne

#21 2011-05-02 12:54:45

anne
Administrator
Inscription : 2006-12-19
Messages : 210

Re : pourquoi les concepts seraient a la philo ...

Deleuze, empirisme transcendental.
influence de Kant, idéalisme transcendantal. Extrait du wikipédia:
"Kant, idéalisme transcendantal : limitation de la raison, distinction entre phénomène et noumène, c'est-à-dire entre l'expérience que nous pouvons atteindre, et la chose en soi qui nous est inconnue. Là encore, il n'y a pas d'idéalisme au sens strict, la position de Kant étant plus nuancée (Kant s'opposant par ailleurs à l'idéalisme pur) : la seule réalité connaissable est phénoménale, donnée dans le cadre transcendantal de l'espace et du temps (idéalisme transcendantal), mais seule l'expérience fournit un matériau valide pour la connaissance (réalisme empirique)."
Différent de la transcendance qui, à mon avis, pour Deleuze serait plus de l'ordre de l'appel à une Divinité ou une sorte d'illusion.

Hors ligne

,
[Bot] CCBot

Pied de page des forums

[ Générées en 0.030 secondes, 9 requêtes exécutées - Utilisation de la mémoire : 1.73 Mio (pic d'utilisation : 1.81 Mio) ]